Le projet GATE « AgoraNUM » : les élèves ingénieurs face aux artistes

Descriptif des projets GATE

A Télécom SudParis, les projets GATE (Gestion & Apprentissage du Travail en Equipe) concernent les élèves de première année. Chaque étudiant est intégré dans une équipe et participe au développement d’un projet dans toutes ses composantes professionnelles (travail en équipe, communication, gestion du risque, des délais, des coûts, etc.).

Les étudiants peuvent choisir de mener ce projet au sein de l’une des nombreuses associations étudiantes présentes sur le campus. Le projet peut être à caractère scientifique et technique, humanitaire, social, sportif, ou consister en l’organisation de manifestations, de campagnes de sensibilisation. Le projet GATE « AgoraNUM », pour sa part, concerne un partenariat entre l’école et le théâtre de l’Agora d’Evry.

« Le Théâtre de l’Agora, scène nationale située à Evry est partenaire depuis 5 ans de Télécom SudParis.
Le GATE « AgoraNUM » constitue une nouveauté. Il s’agit, pour nos étudiants, de s’impliquer dans le montage d’un ou plusieurs projets d’arts numériques. Ce partenariat pourra concerner divers points tels que l’apport d’un appui technologique, le déploiement d’actions marketing et de communication auprès d’entreprises, ou bien encore le fait de mener une négociation. Sur ce dernier point, nous pourrions par exemple envisager qu’un étudiant s’entretienne avec la mairie d’Evry afin de la convaincre de faire figurer des œuvres d’art numériques au sein de la cité »,
indique Sandrine Bourguer, Responsable de la communication à Télécom SudParis.

Les attentes du théâtre de l’Agora

L’interlocuteur de Télécom SudParis au sein de théâtre de l’Agora est Nicolas Rosette, conseiller artistique en art numérique (en photo ci-contre), interviewé ci-dessous.

Le partenariat entre les deux établissements prend appui sur l’exposition « Déconstructions » qui se tient du 28 septembre au 17 décembre 2011.

« Le projet GATE est la formalisation d’une relation directe entre le Théâtre de l’Agora et Télécom SudParis.  Ces 5 dernières années il s’est tissé des relations de collaboration, notamment à travers le festival Siana, puis de façon informelle entre les personnels des laboratoires, les étudiants de Télécom SudParis et le projet « arts numériques » du Théâtre.

A travers nos conversations à bâtons rompus, nous avons abordé des points aussi divers que l’innovation, l’apprentissage, les modes de production, ou encore les méthodologies de travail. C’est ce dernier aspect qui a amené l’école à proposer qu’un groupe d’élèves, dans le cadre du dispositif GATE, soit intégré au suivi de productions d’œuvres d’art numérique du théâtre à l’occasion de l’exposition « Déconstructions ».
Le partenariat a commencé, je suis actuellement dans une phase de sélection des étudiants
».

Exemple concret de collaboration

Les actions prévues en appui du collectif de game designers One Life Remains illustrent concrètement la collaboration entre les deux établissements.

« Entre 2011 et 2012, One Life Remains va produire 3 œuvres pour le théâtre. La deuxième concerne l’exposition « Traces », qui démarrera en janvier 2012. Cette oeuvre pose des enjeux de développement informatique et de production. Il y a, par exemple, une question liée à la carte et au territoire, reposant sur l’élaboration d’une grande table tactile. Le ou les élèves ingénieurs chargés d’aider le collectif devront évaluer les enjeux liés à la programmation sur de multiples aspects : quelle sont les difficultés rencontrées, comment les contourner ? Comment travailler de manière efficace et complémentaire ?

Dans un deuxième temps, se posera aussi la question de la fabrication de l’objet proprement dit : quelles sont ses contraintes, notamment celles liées à la sécurité, quel est le rapport au public ? Autant d’interrogations extrêmement concrètes auxquelles les étudiants devront répondre, en sachant qu’il y a une vraie échéance : le vernissage de la deuxième œuvre est prévu pour le 10 janvier 2012 et d’ici là, il faudra que tout fonctionne ».