Clonage gestuel expressif

Les environnements virtuels permettent êtres l’homme d’être représenté par des humains virtuels ou avatars. Utilisateurs peuvent partager un sentiment de présence virtuelle est l’avatar ressemble à l’homme réel qu’il représente. Cette implique classiquement tourner l’avatar dans un clone avec l’apparence du vrai humain et de la voix. Toutefois, la possibilité du clonage de l’expressivité geste d’une personne réelle a reçu peu d’attention jusqu’ici. Expressivité gestuelle allie le style et l’humeur d’une personne. Expressivité paramètres ont été définis dans des travaux antérieurs consacrés pour animer les agents conversationnels.

Dans ce travail, nous nous concentrons sur l’expressivité dans le mouvement du poignet. Tout d’abord, nous proposons des algorithmes pour estimer trois paramètres d’expressivité de trajectoires 3D capturées poignet : répétition, l’étendue spatiale et étendue temporelle. Puis, nous avons mené l’étude perceptive par une enquête auprès des utilisateurs de la pertinence d’expressivité de reconnaissance humaine individuelle. Nous avons animé un agent virtuel en utilisant l’expressivité estimée à partir d’humains individuels, et les utilisateurs ont pu se demander si elles peuvent reconnaître la personne humaine derrière chaque animation.

Nous avons constaté que, dans le cas où des gestes sont répétés dans l’animation, ce qui est perçu par les utilisateurs comme un fonction discriminante de reconnaître les êtres humains, tandis que l’absence de répétition sera mis en correspondance avec tout être humain, indépendamment de savoir si ils répètent geste ou non. Plus important encore, nous avons constaté que 75% ou plus d’utilisateurs pourrait reconnaître l’être humain réel (sur deux proposé) à partir d’une animation avatar virtuel basé uniquement sur les étendues spatiales et temporelles. Par conséquent expressivité gestuelle, est un indice pertinent pour le clonage. Il peut être utilisé comme un autre élément dans le développement d’une bibliothèque virtuelle cloné qui représente une personne.

Le Jury sera composé de M. Rachid DERICHE, Directeur de recherche à l’INRIA, Professeur DALLE Patrice, IRIT,  Professeur Sylvie LELANDAIS, Université d’Evry Val d’Essonne, Mme Catherine PELACHAUD – Directrice de recherche au CNRS – Co-directrice de thèse, Professeur Bernadette DORIZZI, Télécom SudParis – Directrice de thèse et M. Patrick HORAIN, Ingénieur d’étude – Télécom SudParis