Des enseignants-chercheurs de Télécom SudParis bientôt sur le plateau de Saclay

En termes d’effectifs, le groupe Optique-Photonique comprend 7 enseignants-chercheurs permanents, 4 thésards et 3 post-doctorants. Sur une initiative  commune de Catherine Lepers et Badr-Eddine Benkelfat, directeur du département EPh de Télécom SudParis, cette équipe rejoindra prochainement le plateau de Saclay ; un déménagement qui devrait être opérationnel au premier semestre 2012 et préfigurera l’installation sur place de l’Institut Télécom, prévue pour 2016.
Notons que le déménagement des équipes de Télécom SudParis sur le plateau de Saclay est piloté par Bernadette Dorizzi. En tant que chargée de mission Saclay-Palaiseau, cette dernière est responsable de l’installation de Télécom SudParis, ainsi que de celle de l’Institut Télécom, au sein de Nano-INNOV.

1. Thèmes de recherche

Les thèmes de recherche de l’équipe optique-photonique sont centrés autour des :

  • systèmes de communications optiques haut débit pour le cœur et l’accès,
  • mesures physiques de composants optoélectroniques et photoniques.

1.1. Les systèmes d’accès optique

Dans le cadre de ce thème de recherche, l’équipe met au point une plateforme expérimentale de transmission de fréquences radio sur fibre optique, appelée PROF (Plateforme RadiO sur Fibre).

« Cette plateforme a été financée au moyen d’un appel à projets ASTRE. Elle est donc co-financée à 50% par le Conseil Général de l’Essonne et 50% par Télécom SudParis. Elle fera bientôt l’objet d’une journée de présentation aux partenaires institutionnels ».

Cette plateforme déménage à Saclay, lieu de la recherche de pointe en Île-de-France dans le domaine de l’optique-photonique.

« Faire partie du paysage de Saclay nous donnera l’opportunité de nous intégrer au sein du cluster optique. Très concrètement, cela va se traduire par le renforcement de collaborations avec nos partenaires dans le domaine des nanotechnologies, tels que le LPN, Alcatel-Lucent Bell Labs, ou le groupe des télécommunications de Supélec ».

En termes de répartition des compétences, Catherine Lepers et Badr-Eddine Benkelfat partageront leur temps entre Saclay et Evry.

« Je me dois de continuer à assurer mes cours. Du reste, je suis également responsable du domaine Physique du département EPh et du Master of Science Electrical and Optical Engineering. Tous les cours de ce master international sont assurés en anglais.»

Des travaux intéressants en perspective
La plate-forme PROF, dédiée à la radio sur fibre, permettra aux laboratoires et industries situés sur le plateau de Saclay et dans ses environs, de tester les performances systèmes de réseaux convergents filaires et sans fil sur les bandes de fréquence Wi-Fi, WiMAX et dans la bande des 57-64 GHz.

« Les tests des performances systèmes sont la spécialité de notre équipe. Nous avons récemment soumis un article pour un congrès autour de la transmission ULB (Ultra Large Bande) sur fibre optique ».

1.2. Les systèmes de communications à très haut débit
Les recherches menées dans ce domaine portent principalement sur les réseaux à 100 Gbits par seconde.

« Notre spécialité est la simulation numérique poussée à très haut niveau. Physiquement, l’ensemble des matériels liés aux simulations restera à Evry, mais pourra être interrogé à distance à partir de Saclay».

Des locaux sur mesure
Tout est organisé dans la perspective du déménagement à venir. Le groupe  Optique-Photonique sera hébergé dans les bâtiments flambant neufs de Nano-INNOV, principalement occupé par les équipes du CEA-LIST.

« Nous y serons accueillis en tant que partenaires de l’équipe DCSI du CEA-LIST. Nous nourrissons une forte ambition en termes de partenariats avec ce laboratoire, en particulier vis-à-vis des équipes du Laboratoire de Mesures Optiques, dirigé par Pierre Ferdinand. ?
La relation entre le département EPh et le CEA-LIST se déroule sous les meilleurs auspices puisque  ce dernier met à notre disposition 80 m2 de locaux exclusivement dédiés à nos plate-formes : 39 m2 pour les expériences « systèmes de communications » dont la plateforme PROF et le reste pour les expériences de « mesures physiques ».
En plus du groupe Optique-Photonique, d’autres enseignants chercheurs issus du département EPh, comme ceux du groupe InterMedia dirigé par Bernadette Dorizzi, intègreront également les bâtiments de Nano-INNOV. C’est aussi le cas de membres du département RS2M (Réseaux et Services Multimédia Mobiles) comme Hossam Afifi et Vincent Gauthier ».

Une multiplicité de projets en partenariat

Qu’ils soient financés par l’ANR ou des fonds européens du PCRD, le groupe  Optique-Photonique est partie prenante dans de nombreux projets partenariaux.

– RLDO
Porté par les pôles Images et Réseaux et Systematic, le projet RLDO (Réseau Local Domestique Optique) vient d’être labellisé dans le cadre du FUI 12 (12ème appel à projets des pôles de compétitivité).

« RLDO, démarrera en janvier 2012 pour une durée de 3 ans. Son leader est Draka Comteq. Il implique des partenaires comme Orange, Idil Fibres optiques, Ifotech et Radiall.
4 membres de notre équipe y participeront, deux issus des mesures physiques et deux autres des systèmes de communication ».

– DIQDOT
Ce projet ANR, lui aussi porté par Systematic, a pour leader le GIE III-V Lab. Il a été lancé en janvier 2011, jusqu’en septembre 2014.

– PROPHET
Postgraduate Research on Photonics as an Enabling Technology est un consortium labellisé dans le cadre du 7ème appel à projets de la Commission européenne (FP7). Composé de neuf partenaires universitaires, de quatre partenaires industriels et de deux partenaires associés, il est porté par l’université de Lancaster au Royaume-Uni. Il a bénéficié du mécanisme de financement européen Marie Curie qui vise à développer la recherche dans le domaine de la photonique.

« A notre échelle, nous constatons que ce genre de projets favorise le déplacement de doctorants sur plusieurs sites et favorise la mobilité des chercheurs ».

Directory

Virtual tour

Meet us

Join and support

Contact us

Telecom SudParis

Telecom SudParis is accredited by

Member of

<