Les écoles de l’Institut Mines-Télécom signent une convention pour permettre la mobilité des étudiants en 3e année de cycle ingénieurs

La convention concerne les 10 écoles de l’Institut Mines-Télécom : Mines Albi, Mines Alès, Mines Douai, Mines Nantes, Mines ParisTech, Mines Saint-Etienne, Télécom Bretagne, Télécom Ecole de Management, Télécom ParisTech, Télécom SudParis, ses 2 écoles filiales Eurecom et Télécom Lille 1 ainsi que son partenaire stratégique Mines Nancy.

Les élèves intéressés par cette nouvelle possibilité effectueront au moins 6 mois dans une autre école de l’Institut afin de suivre une thématique qui n’est pas proposée dans leur école d’origine, tout en restant diplômé de leur école d’origine.

Les étudiants intéressés se déclareront en 2e année. La sélection se fera sur dossier par le directeur des études de l’école d’origine et de l’école d’accueil, de façon à garantir le succès des mobilités.

Pour Jean-Claude Bara, directeur des formations, de l’international et des partenariats de l’Institut Mines-Télécom  « Cette convention  résulte de la volonté des 13 écoles de l’Institut de faire bénéficier leurs élèves-ingénieurs de la diversité des formations qu’elles dispensent. C’est un nouvel exemple, après les doubles diplômes, de la synergie qui s’opère entre toutes les écoles du nouvel Institut Mines-Télécom.»

Directory

Virtual tour

Meet us

Join and support

Contact us

Telecom SudParis

Telecom SudParis is accredited by

Member of

<