En micropesanteur : ces étudiants étaient astronautes d’un jour

Télécom SudParis

Être étudiant à Télécom SudParis peut réserver des expériences inoubliables. Ce fut le cas pour Natan Daniel, Claire Davin, Adrien Doussaud  et Roman Mouchel, lauréats 2016 de la campagne annuelle "Parabole" du CNES (Centre National d’Études Spatiales) et sa filiale Novespace.

Le 5 octobre 2016, ils ont effectué une série d'observations scientifiques au cours d'un vol dit "parabolique" à bord d'un Airbus A310 Zero-G. A chaque manœuvre parabolique, l'équipe de Télécom SudParis était soumise, pendant environ 20 secondes, aux effets de la micropesanteur, où la gravité approche de zéro. C'est dans ce cadre unique, reproduisant les conditions dans lesquelles évoluent les astronautes de l'ISS, qu'ils ont réalisé leurs expériences.

Ingénieurs alors en deuxième année, Claire, Natan, Adrien et Roman avaient été sélectionnés en janvier 2016 pour leur projet intitulé "Étude physiologique et comportementale de l'impact de la micropesanteur sur l'Homme". Celui-ci reposait sur quatre observations : l'activité électrique cérébrale, le rythme cardiaque et les troubles du contrôle moteur fin (par un test d'écriture) et musculaire (par un exercice de pédalage au sol). L'objectif était de comparer les différences résultats selon les conditions (en état de micropesanteur ou non) et les personnes suivies (un novice contre un vétéran, Sébastien Rouquette du CNES). Les étudiants, novices de l'impesanteur, ont testés eux-mêmes leurs expériences.

Les résultats de leur étude sont désormais disponibles.

"Faire voler nos expériences à bord de l’Airbus Zero-G par notre propre travail restera un de nos souvenirs les plus radieux", déclarent les quatre ingénieurs, un an après avoir flotté en impesanteur. "Être plongé au cœur de la mission du CNES en compagnie de ses agents, [...] parfois venus de l’autre bout de la planète afin d’effectuer de la recherche impossible sur Terre, fût d’une grande émulation personnelle pour chacun de nous".


Si vous avez une expérience en micropesanteur à proposer, vous avez jusqu'au 6 décembre 2017 pour proposer vos projets au CNES.