L’accueil, l’intégration et l’accompagnement des étudiants en situation de handicap à Télécom SudParis

Télécom SudParis, école publique et socialement responsable, est engagée dans l’inclusion des étudiants en situation de handicap. Afin de marquer cet engagement, l’école a signé la charte handicap créée par la Conférence des Grandes Ecoles. La diversité est une richesse, et l’accès à l’enseignement supérieur un droit pour tous, sans aucune distinction. 

Depuis 2005, afin de favoriser l’égalité des chances, Télécom SudParis garantit l’accessibilité de ses locaux. Notre école facilite l’accueil et l’intégration des étudiants en situation de handicap, grâce à l’équipe pédagogique et à la référente handicap, Mme Sandrine Chapelet.

 

Le droit des étudiants en situation de Handicap

  • La loi du 11 février 2005 pose le principe d’accessibilité :
    « Les établissement d’enseignements supérieur ont la responsabilité de garantir aux personnes en situation de handicap l’accès aux enseignements, aux locaux, aux services, aux aides nécessaires au bon déroulement de leurs études, quels que soient leurs handicaps » - Guide pratique de la conférence des grandes écoles.

 

  •  La loi du 11 février 2005 pose le principe « du droit à compensation » :
    « La personne handicapée a droit à la compensation des conséquences de son
    handicap quels que soient l’origine et la nature de sa déficience, son âge ou son mode de vie ». Une mesure de compensation n’est pas un bonus, mais un aménagement pour répondre à un besoin visant à compenser les conséquences d’un trouble qui engendre une situation de handicap dans une circonstance précise. Cette procédure vise à rétablir l’égalité des chances
    Dans l'enseignement supérieur, les compensations matérielles ou humaines ne sont pas automatiques, elles dépendent de démarches et de procédures qu'il est nécessaire d'anticiper.

 

Aménagement des examens et épreuves d'admission

Télécom SudParis

La référente handicap de Télécom SudParis se fonde sur le certificat d’un médecin agrée par la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) pour proposer la mise en place des adaptations nécessaires avec la collaboration des enseignants et de l’équipe de la scolarité.

1/ Les principaux aménagements aux examens :

  • L'accès aux locaux.
  • L'installation matérielle dans la salle d'examen.
  • L'utilisation de machine ou de matériel technique ou informatique, en indiquant la nature et l'objet de ces aides techniques (ex : prêt d’un ordinateur).
  • Le secrétariat (le secrétaire écrit sous la dictée de l’étudiant), en indiquant la nature, l'objet et la durée de ces aides humaines.
  • L'adaptation dans la présentation des sujets (sous format papier ou format numérique compatible avec le matériel utilisé par le candidat, agrandissement des sujets, adaptation des contrastes de couleur...).
  • Le temps de composition majoré, en indiquant le type d'épreuve concernée (écrite, orale, pratique).
  • Toutes autres mesures jugées utiles par le médecin agréé MDPH.

2/ Les aménagements spécifiques

  • Adaptation de la nature de l'épreuve ou épreuve de substitution selon les
    possibilités offertes par le règlement de l'examen présenté.
  • Dispense d'une épreuve ou d'une partie d’épreuve selon les possibilités
    offertes par le règlement de l'examen présenté.
  • Étalement du passage des épreuves, la même année, sur la session normale
    et la session de remplacement lorsqu'un examen fait l'objet d'épreuves de
    remplacement.

 

Les équipements du Campus

La restauration

A Télécom SudParis, le restaurant du campus est accessible aux personnes à mobilité réduite et a été étudié pour répondre à leurs besoins. La cafétéria dispose de micro-ondes et tables accessibles.

Le logement

Tout étudiant en situation de handicap bénéficie d’une priorité de logement à la Maison des Elèves (MAISEL) sur le campus des écoles. Il est nécessaire de
réserver le plus tôt possible un logement et de se faire connaître auprès de la
Maisel. Trois logements sont accessibles aux PMR et bénéficient des aménagements spécifiques.

D’autres résidences sur Évry-Courcouronnes peuvent répondre à vos besoins. Vous pouvez directement les contacter afin de vérifier leur accessibilité et disponibilité.

Attention :
Pour demander une chambre au CROUS, les étudiants en situation de handicap reconnus par la MDPH, doivent remplir un dossier entre le 15 janvier et le 31 mai. Les chambres sur Évry-Courcouronnes dépendent du CROUS de Versailles.

Sensibilisation aux situations de handicap

journée handicapTélécom SudParis et Institut Mines-Télécom Business School organisent sur leur campus commun des journées de sensibilisation au handicap à destination de leurs étudiants et personnels.

Leur objectif est de dépasser les préjugés et considérer le handicap comme une caractéristique parmi d'autres de la personnalité.

Hervé Debar, directeur adjoint de Télécom SudParis a ainsi rappelé lors de la dernière journée de sensibilisation : “Le handicap est un sujet extrêmement important pour les étudiants et nos enseignants-chercheurs. C’est aussi un sujet de recherche à Télécom SudParis, notamment le handicap moteur.”

Avec la participation de la MAIF, Hanploi & School et A/tout THÉÂTRE, plusieurs clubs, associations et personnels avaient imaginé un programme riche lors de ce rendez-vous en avril 2022 :

  • Sensibilisation au handicap en réalité virtuelle,
  • conférence, dégustation à l’aveugle, jeu en braille,
  • handisport,
  • visite de notre laboratoire de recherche EVIDENT, un living lab ouvert à des collaborations dans le domaine de la santé, de l’habitat intelligent et des objets connectés adaptés aux personnes âgées et/ou handicapées…

 

Emploi des personnes en situation de handicap

En France, une dynamique inclusive est amorcée depuis quelques années vis-à-vis des personnes en situation de handicap. En 2021, leur taux de chômage atteint 14% (8% tout public) contre 18% en 2018 (9% en tout public). Les embauches des personnes en situation de handicap ont augmenté de 26% en un an.

A travers les dispositifs France Relance et l'aide à l'apprentissage, le nombre d’apprentis en situation de handicap a bondi de 79% entre 2019 et 2021.

Il existe désormais :

Une porte d’entrée identique pour tous les demandeurs d’emploi, handicapés ou non. Les partenariats en cours de développement entre les systèmes d’informations des Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH) et du service public de l’emploi tentent de mieux identifier les candidats en situation de handicap, pour répondre aux demandes des employeurs privés et publics engagés dans des politiques RH inclusives.

Des employeurs mieux accompagnés pour l’embauche de personnes handicapées. En effet, de plus en plus de dirigeants prennent conscience de l’intérêt de développer des politiques RH inclusives. L’obligation posée par la loi d’un référent handicap pour toute entreprise de plus de 250 personnes est également un levier pour engager les dirigeants vers davantage de diversité.

Une simplification des démarches pour mieux bénéficier des dispositifs d’accompagnement. La montée en compétence des centres de formation, principalement les Centre de Formation d’Apprentis (CFA) avec l’obligation d’un référent handicap, contribue au développement de l’apprentissage pour les personnes en situation de handicap, quel que soit leur âge, qui n’ont plus besoin de suivre leur cursus dans des établissements dédiés.

 

Le témoignage de Yannis

“Les personnes en situation de handicap ont toute leur place dans ces métiers d’ingénieurs, par exemple dans les équipes de recherche et développement”

- Yannis Tevissen, cofondateur de la start-up Vocacoach et issu de la Promotion 2020 de Télécom SudParis

 

 

Contact Référente Handicap

Sandrine CHAPELET

En charge des inscriptions élèves-ingénieurs et du Social Etudiant
Référente handicap de l'Ecole
Référente Égalité femmes/hommes

Courriel : @sandrine.chapelet
Téléphone :
+33 1 60 76 41 24