20 ans de création et d’innovation pour le Challenge Projets d’entreprendre !

 

Le plus grand concours de projets entrepreneuriaux du supérieur en France fête ses 20 ans cette année. À chaque édition, ce sont près de 600 étudiants ingénieurs-manageurs qui sont initiés à la création d’entreprise.

Le challenge 2019 s'est déroulé du 22 au 29 mars sur le campus de Télécom SudParis et de l’Institut Mines-Télécom Business School. Outre la participation des élèves ingénieurs et managers des deux écoles, il a accueilli des élèves de l’ENSIIE (Evry 91).

Cet événement très attendu exprime la démarche volontariste de Télécom SudParis qui place l’humain au cœur de ses formations, stimule les étudiants dans leur envie de se réaliser et leur offre l’opportunité de découvrir les coulisses de la création d’une start-up.

20 ans de création et d’innovation pour le Challenge Projets d’entreprendre !

Télécom SudParis

L'esprit d'entreprendre

Un incubateur de plus de 1 000 m 2 (répartis sur Évry 91 et Arcueil 94), des formations placées dans une démarche positive où le présentiel se mixe aux entretiens individuels, une reconfiguration des surfaces où pédagogie et lieux de vie se mêlent…. Télécom SudParis fait partie de ces établissements du supérieur où les étudiants sont les acteurs de leur formation. C’est dans cet esprit qu’il a créé en 2 000, avec Institut Mines-Télécom Business School, le Challenge Projets d’Entreprendre. Un succès repris d’ailleurs depuis par l’IMT Lille Douai et SupCom (Tunis).

Une semaine pour entreprendre et innover

Le concept est simple, mais efficace : les élèves de 2e année des 3 écoles (Télécom SudParis, Institut Mines-Télécom Business School et ENSIEE) travaillent pendant une semaine sur des projets de création d’entreprises innovantes autour des technologies de l’information et de la communication. Au-delà de ce Challenge, IMT Starter dispose d’un fonds d’investissement et accorde des prêts d’honneur à taux 0.

Sébastien Cauwet

Directeur de l’incubateur, IMT Starter

Chaque session est ponctuée de séances de coaching avec des professionnels, de rencontres avec des chercheurs et de conférences pour accompagner les équipes à avancer sur leurs projets. Ce challenge fait partie intégrante du cursus. C’est un événement fort sur le plan de la pédagogie. Les équipes de 5 élèves-managers doivent apprendre à travailler ensemble, se coordonner ce qui, -répartis dans 3 établissements-, n’est pas évident. Nous leur proposons les outils. Les coachs sont pour partie d’anciens élèves devenus des entrepreneurs. C’est tout un éco-système que nous avons construit qui porte ses fruits.

Les autres témoignages

 

Un rayonnement à l’international

Cette initiation à la création d’entreprise débouche sur de très belles réussites de start-ups qui vont rayonner sur le marché mondial. IMT Starter a ainsi conduit des pépites au CES de Las Vegas, à Virginia Tech… Il fait partie du Soft Landing Programm (un réseau d’entreprises innovantes sur le plan européen),reçoit et se déplace en Inde, en Allemagne, aux Pays-Bas… dans le cadre de workshops.

 

Des locaux pensés pour la co-innovation

Les locaux de Télécom SudParis ont été entièrement repensés. Ainsi, NOVA, le learning center de 1 400 m2, intègre la médiathèque avec des sofas et propose des espaces de détente, de convivialité. On peut y travailler, échanger, réfléchir, se poser… Vivre et apprendre !

 

En chiffres

 

En 20 ans, l’IMT Starter c’est :

  • 200 start-ups créées
  • 2 000 emplois créés
  • 15 nouvelles start-ups créées chaque année
  • 600 000 euros investis chaque année dans ses start-ups en phase de lancement.