Le Projet REBOOT lauréat de Disrupt’ Campus

Reboot, est l’un des 7 projets séléctionnés par l’appel à projets « Disrupt’ Campus » financé par le programme d’Investissement d’avenir (PIA). Reboot a pour vocation de concevoir des outils méthodologiques et pratiques innovants pour accompagner l’émergence d’une nouvelle catégorie d’entrepreneurs et d’intrapreneurs.

Un « Disrupt’ Campus » (ou campus étudiants-entreprises pour l’innovation de rupture par le numérique) est un cursus de formation à l’entrepreneuriat et à l’innovation numérique en mode « startup ». Il associe étroitement des entreprises engagées dans des démarches de transformation numérique.

Reboot pour l’émergence d’une nouvelle catégorie d’entrepreneurs

Reboot a été élaboré par 5 établissements d’enseignement supérieurs : ENSIIE (porteur de projet), ENSAD, Télécom SudParis, Télécom Ecole de Management, et Université d’Evry. Il s’appuie sur 5 lieux inspirants :

  • Le réseau d’incubateurs de startups, Creative Valley,
  • Le réseau de laboratoires interdisciplinaires, La Paillasse,
  • Le parc de recherche et d’innovation en cancérologie, Cancer Campus,
  • Le Cluster Jeux vidéo, C19,
  • Le centre de plateformes d’innovations numériques et d’entrepreneuriat, IMT Etoile.

Notre approche repose sur une conviction : la nécessité de décloisonner les frontières classiques entre l’industrie et l’enseignement, mais également au sein même des disciplines de ces enseignements. C’est ce changement de paradigme que Reboot mettra en œuvre, même si pour cela il faut tout recommencer.

Reboot regroupe des équipes comprenant des étudiants (grandes écoles et universités) de toutes disciplines. Ces équipes sont placées en immersion dans un écosystème de référence pour y découvrir les codes et les enjeux, les modes de fonctionnement et les limites – c’est-à-dire la réalité du terrain.

Chaque équipe est guidée par des mentors, des experts et par les promotions précédentes tout le long d’étapes collectives et individuelles. Chacune réalise un projet en immersion dans l’un des lieux inspirants partenaires qui constituent le maillage d’un campus distribué. Les équipes répondent par l’expérimentation à une problématique développée sous la forme d’une preuve de concept (POC).


Etapes d’un projet dans Reboot

  • Immersion dans des lieux inspirants
  • Challenge sur l’ensemble des partenaires
  • Réalisation d’un POC

Chaque POC correspond à une étape d’apprentissage pour les participants (étudiants et salariés). Les projets peuvent être finalisés au bout de ces deux mois ou aboutir à une étape complémentaire de développement. A l’issue de ces cycles, les participants-apprenants s’engagent vers une phase de transformation – entrepreneuriat, intrapreneuriat. Ainsi, de chaque écosystème émerge des promotions de projets à même de devenir des entreprises.

La mixité d’équipes, dans lesquelles coopèrent professionnels experts et étudiants sur des sujets concrets d’innovation facilite la transformation numérique des acteurs industriels impliqués.

La première promotion de Reboot rassemblera 200 étudiants. L’objectif à terme est de toucher plus de 1000 étudiants. L’expérience tirée par les différents acteurs permettra ensuite une généralisation des solutions apportées afin de le rendre réplicable dans le système académique Français.

Entreprises et organisations parties prenantes de Reboot : Le C.H.U. de Kremlin Bicêtre, Le Centre Hospitalier Sud Francilien (C.H.S.F.), Genopole et ses entreprises en Santé & Biotechnologies, Ayotle, Middle-VR, Veolia / VERI, FlyLab, ENEDIS, PK Paris, Ayotle, Play n code, Middle VR, SCC, MANASOFT, W2Ac, ALTIX Solutions,NoTROUBLE

Les « Disrupt’ Campus »

Les « Disrupt’ Campus » servent ainsi deux objectifs :

  • d’une part l’expérimentation de nouveaux cursus d’enseignement supérieur permettant de mieux préparer les étudiants à l’entrepreneuriat, à l’innovation et à la nouvelle économie du numérique, et
  • d’autre part la transformation numérique des entreprises françaises.

Au-delà de l’adoption des outils ou de technologies numériques, il s’agit de favoriser l’adoption de nouvelles pratiques de l’innovation (itérations rapides, apprentissage, agilité, souci de l’expérience utilisateur, etc.) et la transition vers de nouveaux modèles économiques (prime à la vitesse, ambition d’emblée internationale, longue traîne, logiques de plateforme, etc.).

Lors de cette 1ère édition, 36 dossiers ont été examinés. Parmi eux, 7 projets ont été sélectionnés à l’échelle nationale. Télécom SudParis participe à deux soumis et acceptés : Reboot et Conjugaison.

L’ENSIIE, porteur de ce projet, accueillera la présentation publique de REBOOT, le vendredi 17 novembre 2017. Assister à cette présentation.

Contacts Télécom SudParis :

Sébastien Cauwet, Olivier Martinot, Claude Villard