Egalité femme-homme et mixité

« Les femmes ne représentent à ce jour que 33 % des chercheurs dans le monde. Il faut comprendre pourquoi, si l’on veut changer les choses. », déclarait Audrey Azoulay, Directrice générale de L'UNESCO en novembre 2020. L’égalité entre les femmes et les hommes dans le domaine scientifique est un sujet majeur, à l'heure où on ne compte que 23 femmes parmi les 624 lauréats des Prix Nobels dans le domaine des sciences.

Les femmes et la science

En 2020, la Française Emmanuelle Charpentier et l’Américaine Jennifer Doudna se sont vues attribuer le prix Nobel de chimie. Ces deux généticiennes ont mis au point des "ciseaux moléculaires" capables de modifier les gènes humains. Au-delà de l'exploit réalisé par notre représentante nationale, cinq femmes seulement avaient auparavant remporté le Nobel de chimie depuis 1901, pour 183 hommes : Marie Curie (1911), sa fille Irène Joliot-Curie (1935), Dorothy Crowfoot Hodgkin (1964), Ada Yonath (2009) et Frances Arnold (2018).

Le fait que les femmes représentent la moitié de la population mondiale mais seulement un tiers des chercheurs sur la planète, est une situation traditionnellement expliquée par la tendance des filles à préférer les filières non scientifiques. Cependant des recherches conduites par Thomas Breda, Clotilde Napp et Georgia Thebault pour la Chaire : femmes et science, montrent que cela n’est pas exact.

D’après ces travaux, si dans les sociétés développées il n’existe pas de hiérarchies en termes de genres (où les hommes monopolisent pourtant le pouvoir), on croit cependant qu’il y a des différences entre hommes et femmes. Concrètement, certaines disciplines correspondraient mieux à un certain groupe de population. Ainsi, l’écart des résultats entre filles et garçons dans les sciences est corrélé à la sécularité des stéréotypes dans les différents pays. Par exemple il y a 25 % de femmes en Corée dans les études supérieures scientifiques, 32 % en France et 55 % en Tunisie.

Promouvoir l'égalité depuis l'école jusqu'en entreprise

Si les mentalités évoluent, la réalité des chiffres empêche encore d'évoquer une réelle embellie. En France, plusieurs associations sont convaincues que l'égalité dans le milieu scientifique et ingénieur est source de richesse. C'est le cas de Femmes Ingénieures, qui cherche à valoriser les ingénieures pour inspirer notre société. Ses membres interviennent dans les établissements scolaires (collèges, lycées, publics et privés) et d’enseignements supérieurs, les forums des métiers, dans les salons afin de sensibiliser corps enseignant et entreprises sur :

  • Comment obtenir ensemble la mixité et l’égalité dans les faits,
  • inspirer autour de valeurs comme audace, ouverture, respect, équilibre et indépendance,
  • promouvoir les métiers d’ingénieur auprès des filles et des femmes dans le monde de l’éducation,
  • rendre les ingénieures plus visibles dans l’entreprise et la société.

Le numérique favorable aux femmes chez Télécom SudParis

Chez Télécom SudParis, valoriser la place et la parole de nos étudiantes et diplômées est fondamental. En terme d'employabilité,  nos étudiantes-ingénieures ont d'ailleurs le vent en poupe. L'enquête 1er emploi 2020  révèle ainsi que 96,4% des contrats d’embauche des jeunes femmes issues de Télécom SudParis sont proposés en CDI, contre 95,1% pour les jeunes hommes.

Surtout, 100% de nos diplômées démarrent leur activité professionnelle en tant que cadre, contre 97,9 % pour leurs homologues masculins. Ce pourcentage est particulièrement significatif en comparaison avec la moyenne des autres grandes écoles d'ingénieurs françaises.

 Promo 2020 Ingénieurs Femmes
Télécom SudParis
Promo 2020 Ingénieurs Hommes
Télécom SudParis
Promo 2020 Ingénieurs Femmes
Grandes Ecoles
Promo 2020 Ingénieurs Hommes
Grandes Ecoles
CDI (emplois en France)96,4%95,1%70,2%81,9%
Cadre (emplois en France)100%98,4%81,4%89,9%

 

Paroles de Télécomiennes

Solène Lancrenon est étudiante ingénieure en Intelligence Artificielle à Télécom SudParis. Elle nous explique son parcours et évoque en particulier la place occupée par la femme dans la science.

Karolina Gorna est élève-ingénieure à Télécom SudParis et Présidente de l'association KRYPTOSPHERE®, 1er projet étudiant multi-technologique en France. Elle raconte son parcours en tant que femme dans une filière scientifique.

Elève-ingénieure à Télécom SudParis, Yaël Jacob a choisi le Parcours Ingénieur Généraliste dans le numérique - Parcours Santé. Elle nous décrit notamment son stage au sein du service néphrologie de l'Hôpital Foch.

Découvrez les autres témoignages

#EgaliteFH #Mixité

Ingénieuses

Créée en en 2011 par la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (CDEFI), l’opération ingénieuses a pour ambition de lutter contre les stéréotypes de genre, de promouvoir l’égalité femmes-hommes à l’école et dans la sphère professionnelle et de favoriser l’orientation des jeunes filles vers les formations scientifiques et technologiques et les carrières d’ingénieur·e·s.

+ d'infos 

Portrait de Yosra Barbier, diplômée 2013 à Télécom SudParis, Security Manager chez Orange Cyberdefense

Vice-présidente pour Télécom SudParis chez Télécom et Mangement Alumni, ce Docteur en cybersécurité indique notamment : « Avoir l’esprit d’initiative est incontestablement un must en cybersécurité. Il faut faire et dire les choses de manière claire et simple. »

Découvrez son entretien accordé à T&MA.

HeForShe

HeforShe Télécom SudParis IMTBS est une antenne du mouvement HeForShe lancée par l'ONU Femme en 2014 qui vise à promouvoir l'Egalité Femmes-Hommes. Elle sensibilise, aide à lutter contre les discriminations sexistes et sexuelles, notamment au sein de notre campus.

+ d'infos 

Conseils de diplômée par Marion Peyrou

Issue de la Promotion 2012 de Télécom SudParis, Marion est ingénieure avant-vente chez SightCall, un éditeur de logiciels. Spécialisée dans l'IT, elle nous décrit son parcours d'ingénieure trilingue (français, allemand, anglais) ainsi que sa formation en réseaux et systèmes.

Son témoignage en vidéo

Journée Internationale des droits des Femmes (JIF 2021)

La Journée Internationale des droits des Femmes se déroule chaque année le 8 mars depuis son officialisation par les Nations Unies en 1977. Celle-ci, trouve son origine dans les luttes des ouvrières du début du XXe siècle, pour de meilleures conditions de travail et le droit de vote. Le thème de l'édition 2021 est « Leadership féminin : Pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19 ».

+ d'infos

Conseils de diplômée par Elodie Bogaert

Mesdames, "vous avez tout autant votre place que vos camarades masculins dans ces milieux. Ayez confiance en vous et ne vous sentez jamais illégitime", rappelle notre diplômée 2013 Elodie Bogaert, Responsable Synthèse Technique/Architecte Produit chez Nexter et membre de l'Association des Femmes Ingénieurs.

Son témoignage en vidéo

Rencontre avec Géraldine Thiercelin, diplômé 1994, Vice President - A400M Customer Services - Airbus Defence & Space - Military Aircraf

Comment notre alumni a-t-elle rejoint l'aéronautique après son diplôme ? Comment voit-elle l'évolution d'Airbus Defense and Space dans les années à venir ? Comment soutient-elle les femmes dans l’industrie, une cause qui lui tient à cœur ?

Découvrez son témoignage recueilli par notre étudiante Karolina Gorna