Comment lutter contre les drones malveillants ?

Le projet ANR ANGELAS (Analyse Globale et Evaluation des technologies et méthodes pour la Lutte Anti UAS*) a pour objectif de développer des solutions pour détecter, identifier et neutraliser les drones aériens lorsqu’ils survolent des “zones sensibles” et en particulier les sites de centrales nucléaires.

“C’est un projet flash, qui a été lancé pour répondre aux problématiques d’intrusion de petits drones (moins de 25kg), qu’on trouve dans le commerce” explique le chercheur Alexandre Vervisch-Picois de Télécom SudParis.

Son équipe de recherche, experte en géolocalisation par satellite, a été sollicitée par Thales pour prendre part au projet, sur un cas très spécifique : le leurrage des drones.

“L’idée est de prendre le contrôle des drones dont l’itinéraire a été programmé avec des way points, des points GPS enregistrés dans son navigateur et par lesquels il doit passer.”

Ce type de navigation présente un gros avantage pour celui qui l’envoie : le drone ne laisse aucune signature et est donc plus difficile à repérer. Mais cela permettrait aussi de le tromper plus facilement.

“Les drones de petite taille utilisent des récepteurs GPS et des systèmes assez sommaires” précise Alexandre Vervisch-Picois. Il est donc possible de les leurrer : “On veut faire croire au drone qu’il est à un endroit alors qu’il est à un autre, et éventuellement le faire se poser.”

Comme on ne peut pas reprogrammer le trajet du drone à distance, il faut que les chercheurs trouvent un moyen pour envoyer au drone un signal qui trompe son récepteur GPS.

* Unmanned Aerial System

Cet extrait est issu de l’article publié sur le Blog Recherche & Innovation de l’Institut Mines-Télécom. Lire la suite.

Directory

Virtual tour

Meet us

Join and support

Contact us

Telecom SudParis

Telecom SudParis is accredited by

Member of

<